Championnat de France 2005

  • Print

Et voilà, on y est. Un nouveau champion de France, Julien Goron, est prêt à emmener son équipe à la victoire à Yokohama.

Nous espérons que vous en avez profité et que ce coverage vous a intéressé. A l'année prochaine donc pour une nouvelle édition du Championnat de France.

Je tenais à remercier particulièrement Emilie et Nicolas Goldberg pour leur toujours géniale bonne humeur, ainsi que Gabriel Gaulet, le scorekeeper et gardien des fichiers utiles, et enfin Marina Miori pour son aide ponctuelle. Et merci à tout le staff et arbitres pour que cet événement se déroule comme sur des roulettes… sans jeu de mot…


Quarterfinals   Semifinals   Finals   Champion
1 Christoph Peyronnel   Michel Remlinger, 2-0        
8 Michel Remlinger   Michel Remlinger, 2-0
       
4 Yannick Lacroix   Yannick Lacroix, 2-1   Julien Goron, 2-0
5 Bastien Loddo    
       
2 Julien Goron   Julien Goron, 2-1
7 Raphael Levy   Julien Goron, 2-1
       
3 Olivier Monbailly   Olivier Monbailly, 2-0
6 Florent Lefranc    

3rd Place Playoff  
Olivier Monbailly Olivier Monbailly, 2-0
Yannick Lacroix


EVENT COVERAGE FINAL TOP 8 STANDINGS

    Top 8

  • Blog - 9:51 pm: Final : Julien Goron VS Michel Remlinger
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 9:20 pm: Demi Finale : Yannick Lacroix (Bluesky Erayo) contre Michel Remlinger (Mono Bleue)
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 8:46 pm: Quart de final : Julien Goron VS Raphaël Levy
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 7:22 pm: Quart de final : Yannick Lacroix contre Bastien Lodo
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 6:08 pm: Top 8 Decklists
    by Event Coverage Staff

  • Sunday

  • Blog - 5:19 pm: Ronde décisive : Olivier Ruel (champion de France en titre) contre Michel Remlinger
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 1:41 pm: En avant les îles
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 11:09 am: Première ronde du deuxième draft
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 10:11 am: Report : Deuxième draft, première table
    by Event Coverage Staff
  • Round 7: Pods
    by Event Coverage Staff

  • Saturday

  • Blog - 8:02 pm: Les decks du championnat de France
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 7:41 pm: Ronde 6
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 6:54 pm: Report ronde 5: Troisième ronde et dernière ronde du premier draft
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 6:32 pm: Olivier Ruel et Mois
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 6:20 pm: Report ronde 5: Deuxième ronde de draft
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 5:59 pm: Decklists: Typical Decks
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 5:19 pm: Petit draft entre amis
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 4:35 pm: Première ronde de draft
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 2:41 pm: Report ronde 3 : Florent Lefranc (Mono Rouge) contre Laurent Payen (Mono Bleu)
    by Event Coverage Staff
  • Round 4: Pods
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 1:22 pm: Report ronde 2 : Xavier Petit (Mono Rouge) contre Franck Canu (Mono Bleu)
    by Event Coverage Staff
  • Blog - 12:30 pm: Interview d'Olivier Ruel, champion de France 2004
    by Event Coverage Staff
  • Info: Fact Sheet
    by Event Coverage Staff
 1.  Julien Goron 4,500 €
 2.  Michel Remlinger 2,500 €
 3.  Olivier Monbailly 1,500 €
 4.  Yannick Lacroix 1,200 €
 5.  Christoph Peyronnel 1,050 €
 6.  Florent Lefranc 900 €
 7.  Bastien Loddo 750 €
 8.  Raphael Levy 600 €
Pairings Results Standings
Final
12
11
10
9
8
7
12
11
10
9
8
7
12
11
10
9
8
7
6
5
4
3
2
1
6
5
4
3
2
1
6
5
4
3
2
1
BLOG

 
  • Saturday, July 30: 12:30 pm - Interview d'Olivier Ruel, champion de France 2004.


  • Comme à l'accoutumée, avec le Championnat de France commencent les pronostics sur le vainqueur : qui va gagner ? Avec quel deck ? Si vous devez parier, Olivier Ruel semble être un choix raisonnable. C'est en effet, le champion de France en titre (pour le moment du moins) mais aussi le meilleur joueur français au classement composite avec 2187 points DCI tout de même ! (2133 en limité et 2242 en construit).
    Une petite interview s'impose donc.

    Commençons par parler du construit, sa liste d'abord :


    As-tu beaucoup testé ? Pourquoi as-tu choisi ce deck ?
    Olivier : J'ai pas mal testé avec Alexandre Peset, Antoine Ruel et sur MTGO. Ce deck est bien contre tout ce qui ne joue pas d'île et comme je préfère de loin jouer un deck original et fait maison qu'un deck classic, le choix s'imposait.

    Olivier Ruel

    Tu penses qu'il y aura beaucoup de decks originaux ?
    O : Ca m'étonnerait, c'est pas le genre en France et encore moins au championnat de France. A part Sylvain Lauriol aucun Français ne se fatigue plus à créer des decks, d'autant que nous sommes dans les premiers à jouer notre national. Mais bon, ça reviendra.

    Parlons draft maintenant.

    Même première question, parle nous de tes tests.
    Avec Alexandre Peset et la team LevelUp (Le nouveau journal, gratuit, sur Magic, créer par Olivier et Alexandre), on avait beaucoup testé pour le Pro-Tour Londres. On était bien prêt mais ça c'est mal passé. Ca nous a dégoûté donc on n'a pas retesté depuis. Mais on n'a pas encore tout oublier donc ça ne devrait pas trop mal se passer.

    Des questions un peu plus générales alors.

    Qu'est devenu Winnie l'ourson ? (D'habitude Olivier a toujours un sac à dos Winnie, mais pas aujourd'hui)
    O : Il est resté prendre un bain à la maison (traduire : il est à la machine à laver)

    Pas mal d'ex joueur professionnel de Magic ont arrêté pour se mettre au poker. Tu t'y es mis aussi ?
    O : Non justement, je profite du fait que pas mal de très bons joueurs sont partis, c'est plus facile d'être au top maintenant. D'ailleurs…

    Le Championnat de France sans Gabriel Nassif, tu en penses quoi ?
    Les tords étaient partagés. Bien sûr Gaby aurait pu se douter qu'étant " Pro-Tour player of the year ", il n'avait pas le droit de jouer son CR mais bon, c'était pas dramatique non plus et la bourde vient un peu aussi des orgas… Au final c'est juste très dommage.

    Voilà, merci à Olivier et bonne chance à lui.


     
  • Saturday, July 30: 1:22 pm - Report ronde 2 : Xavier Petit (Mono Rouge) contre Franck Canu (Mono Bleu)


  • Xavier Petit vs Franck Canu.

    Une ronde qui s'annonce serré pour les deux joueurs, difficile de définir un favori en voyant les decks. Le fait que Xavier Petit commence lui donne un certain avantage mais Franck joue des mox de chrome pour pouvoir aller plus vite. Au deuxième tour, Xavier lance un marchefeu slith que Franck aura du mal à gérer, à moins de tirer un boomerang. Deux tours plus tard, pas de boomerang en vue pour Franck qui est obligé d'engager tout ses terrains pour poser une pie voleuse et tenter de temporiser la partie, mais Xavier profite de cette occasion pour poser son Frappeur à l'arc et remporte cette première manche.

    C'est dans la deuxième manche que les techniques de réserves vont probablement faire la différence : Xavier rentre des loyautés fracturées et une épée d'eau et de feu pendant que Franck rentre deux fils d'infidélité. Franck commence donc cette deuxième partie et annonce à son adversaire " qu'il va y falloir y aller molo sur les bouillonnements ". Franck gère les premiers tours grâce à ses condescendances et son golem des cimes posé au troisième tour, mais reste bloqué à trois terrains dans les tours suivants. Xavier en profite pour jouer sa loyauté fracturée sur le golem des cimes et en prendre le contrôle grâce à sa sorcière vulshoke. Malheureusement pour lui, Franck prend les risques qu'il faut en posant ses fers vedalkens et en jouant soif de connaissance pour se sortir de son manque de terrain. Il ne lui reste plus qu'à garder ses terrains pour contrecarrer les frappeurs à l'arc et finalement terminer les points de vie de Xavier grâce à Meloku le miroir voilé et un autre frappeurs à l'arc, volé par un fers vedalkens.

    Pour cette dernière manche, Franck décide de rentrer deux fils d'infidélité supplémentaires alors que Xavier rentre des fracasser. Xavier commence la partie mais ne fait pas un départ fulgurant ; Franck ne pose pas de terrains au quatrième tour mais joue fils d'infidélité sur kami de l'âtre pour temporiser la partie, joue un tour plus tard soif de connaissance pendant que Xavier descend petit à petit les points de Franck en attaquant avec un marchefeu slith 3/ 3. Quand Franck joue un autre fils d'infidélité sur le marchefeu slith, la partie semble perdue pour Xavier. Et pourtant ! Xavier pioche une loyauté fracturée qu'il joue sur le slith afin de le récupérer grâce à sa sorcière vulshoke, et descend Franck à 7. Franck est obligé de tenter quelque chose pour s'en sortir et pose Meloku le miroir voilé. Il ne reste plus qu'à Xavier de jouer une deuxième loyauté fracturée pour prendre le contrôle de la seule créature de Franck et gagner cette partie, qui était bien loin d'être gagnée trois tours plus tôt. Il semblerait que les loyautés fracturées en réserve, jouées aussi par Sylvain Lauriol qui tient cette astuce de Sébastien Roux, constitue une arme aussi surprenante qu'efficace contre mono bleu.


     
  • Saturday, July 30: 2:41 pm - Report ronde 3 : Florent Lefranc (Mono Rouge) contre Laurent Payen (Mono Bleu)


  • Florent Lefranc vs Laurent Payen

    Il semblerait que beaucoup de joueurs aient opté pour ses deux jeux afin de battre le deck le plus joué ses derniers mois dans les tournois type 2 : le fameux jeu Dent et Ongle. Florent commence la première partie avec un mulligan à 3 : la partie s'annonce très mal : Laurent Payen profite en effet de ce handicap pour poser sa pie voleuse au troisième tour à l'aide de Mox de chrome et de descendre les points de vie de Florent lentement mais sûrement.

    Laurent rentre des Gouttes de soleil et des Fils d'infidélité, Florent des Fracasser contre ses Gelbiontes. Laurent ne tire pas beaucoup de contresorts, ce qui permet à Florent de descendre facilement les points de son adversaire grâce à un Marchefeu slith et une Sorcière vulshoke, et ce malgré le Boomerang de Laurent. Lorsque les Fers vedalkens arrivent, Florent utilise ses Fracasser et pose un Frappeur à l'arc, ce qui permet d'amener Laurent à 4 points de vie. Quand Laurent pose ses troisièmes fers vedalkens pour prendre le Frappeur à l'arc, il est malheureusement trop tard car Florent a en main la Salve d'éclats d'obus nécessaire pour remporter la partie.

    Ayant remarqué que Laurent avait rentré des Gouttes de soleil, Florent décide de rentrer des Balances du sacrifice. Laurent commence et joue un Boomerang au deuxième tour sur une montagne pour gagner un tour, ce qui lui permet de jouer sans risque une Pie voleuse au tour suivant, d'enchaîner avec une deuxième Pie voleuse et un Golem des cimes. Même si Florent gère les Pies voleuses grâce à des Jets de magma, des Chocs et une Sorcière vulshoke pour mettre le dernier point, la partie semble bien engagée pour Laurent qui joue deux Gouttes de soleil pour récupérer les points de vie perdus et des Fers vedalkens pour prendre le contrôle de la Sorcière vulshoke. Il ne lui restera plus qu'à poser une troisième Pie et un autre Golem des cimes pour remporter la victoire dans les tours additionnels. Il semblerait que la Balance du sacrifice de Florent pour gérer les Gouttes de soleil n'ait pas suffit dans ce match où des Fracasser lui aurait fait gagner la partie.


     
  • Saturday, July 30: 4:35 pm - Première ronde de draft


  • Hamon vs Malherbaud

    Pierre Malherbaud (Champion de France 1999 et 2000) contre Yann Hamon (Champion de France 2000). Deux très bons draft : Yann joue bleu et rouge avec beaucoup de créatures efficaces et Jitte d'Umezawa ; Pierre joue un deck blanc et bleu rempli de créatures volantes comme Escoufleverre jaillissant et d'autres non volantes comme Kiyamaro, premier à tenir et Œil d'opale, yojimbo du Konda. La partie s'annonce vraiment intéressante.

    Pierre commence la première partie, pose une ou deux bêtes dans les premiers tours et concède lorsque Yann joue sa Jitte d'Umezawa au troisième tour. Pierre n'a malheureusement pas d'anti-artefact dans son sideboard, et pour cause : Yann les a tous contre-drafté : Démantèlement rigoureux, Emprise de Terashi : il n'a rien laissé à ses potentiels adversaires pour gérer sa Jitte d'Umezawa.

    Pierre commence donc la deuxième partie en sachant bien que si Yann pioche sa Jitte d'Umezawa, il n'aura aucun moyen de la gérer. Yann garde une main à un terrain, deux Sous-fifre akki et sa Jitte d'Umezawa. Yann pose ses Sous fifre akki et descend les points de vie de Pierre qui ne bouge pas beaucoup. Ce n'est que lorsque Pierre commence à revenir un peu dans la partie que Yann pose sa Jitte d'Umezawa qui lui permettra de mettre les huit derniers de dégâts pour achever Pierre.


     
  • Saturday, July 30: 5:19 pm - Petit draft entre amis


  • Nicolas Bornarel

    Après les trois rondes de construit commence enfin le premier draft, moment privilégié pour que les joueurs puissent enfin donner libre cours a leur fantaisie. Fini les Dents et ongles, les Frappeurs a l'arc et les Antienne glorieuse, place aux petits cartes sorties de nulle part ( ou plutôt des boosters !) qui font gagner des rondes sans qu'on sache trop comment !

    C'est l'heure des dernières recommandations, notamment: " vous êtes priés d'essayer de garder vos cartes près du corps " , pour ne pas tenter vos voisins de se faire disqualifié en les regardant…

    Je me place entre Nicolas Bornarel et Olivier Ruel, tous deux bons amis plutôt bout-en-train à 2 /1.

    C'est Olivier qui fournit Nico pour le premier booster. Il prends Phalène kabuto et lui passe un Kami de la chasse, tandis que Nicolas prends Porteuse de givre. Olivier prends ensuite un Maître d'épée kitsune, et fini de lancer son voisin sur un deck rouge vert esprit en lui donnant l'excellent Gohei oublié. Ensuite, les choses se compliquent un peu car Olivier reçoit des picks noirs qui le font hésiter avec le bleu, encore un peu faible avec seulement restriction collective … Quant a Nicolas, son deck commence a prendre vraiment forme grâce aux 2 Ordre de la cloche sacrée, sa Peau de serpent que lui fournit son voisin, qui s'amuse de plus en plus en lui dessinant des smiley's en passant les cartes ou encore en envoyant ses élastiques voler à gauche à droite…

    Le deuxième booster est beaucoup plus tendu. Olivier commence par ouvrir Higure, le vent immobile : la carte parfaite du jeu blanc bleu. Nicolas, quant a lui, prend comme premier pick Recrutement de Sosuke, ce qui n'est pas génial dans un deck esprit qui commence a en manquer …Cette fois, c'est Nicolas qui nourrit Olivier et il se laisse tenter a lui prendre un spoiler blanc, Oyobi celui qui fend les cieux, suivi d'un Frappe des cent ergots et de deux Samourai redevable, avant de re-picker des petites créatures rouges…Cependant, Olivier n'en souffre pas trop et récupère entre autre un Baku crinecire, un genju blanc, un Escoufleverre chatoyant, un Voile du mystère qui alimentent enfin sa couleur bleu. Ainsi, ils arrivent assez bien a l'issu du second booster, à se partager le blanc et les autres couleurs.

    Pendant le troisième booster, c'est à nouveau Olivier qui mène la danse. Tout se passe plutôt bien pour eux : il prend une Pluie de flèches, une Erayo, ascendante soratami, Ninja des heures sombres, deux Tisseur de légende, et passe à Nicolas un Homura, ascendant humain , un Kami du jardin entretenu et deux Lamesort du Sokensan.

    Au final, Olivier joue un très bon deck blanc bleu avec de bons ninjas et des tricks de partout, tandis que Nicolas, qui n'a vu aucun anti-bête (selon ses dires !) joue un rouge vert esprit avec plein de grosses cartes et un splash blanc pour Oyobi.


     
  • Saturday, July 30: 5:59 pm - Decklists: Typical Decks


  • Franck Canu
    Big Blue





     
  • Saturday, July 30: 6:20 pm - Report ronde 5: Deuxième ronde de draft.


  • Olivier Ruel (Champion de France 2004) contre Thibault Perthuis (Triple champion de la région centre).

    Encore une fois : deux bons jeux. Thibault a opté pour un rouge/vert avec des créatures sympathiques comme Pillards nimbés de fantômes et des dégâts pour gérer ce qu'il y a en face. On notera aussi la présence d'O-naginata qui peut bien faire la différence. Olivier ne joue pas de cartes aussi consistantes que celles de son adversaire, mais son deck est très cohérent : un bleu/blanc avec beaucoup de créatures volantes pour faire passer les ninjas avec le ninjutsu et des moyens de gestions comme Pluie d'épées et Restriction mystique.

    Olivier commence la première partie en ne faisant pas une mauvaise sortie : Maître d'épée Kitsune, Erayo ascendante Soratami (qu'il joue pour faire passer les ninjas). Thibault a en jeu une Masse noueuse et O-naganita mais Olivier la gère avec Devineresse kitsune. Olivier pose donc ses dernières volantes qui achèvent Thibault, qui a quand même pioché 8 terrains et seulement 5 sorts. Le deck d'Olivier a l'air plus fort : même s'il n'a aucun spoiler, son deck a l'air plus cohérent et Thibault aura sûrement du mal à gérer toutes ses volantes.

    Thibault commence donc la deuxième partie. Olivier arrive à faire passer son Ninja des heures noires au troisième tour, mais ne pose pas de terrains. Thibault pose des créatures qui risquent de lui poser des ennuis comme Pin ancestral de Jukai. A force de piocher avec son ninja, Olivier finit par avoir son troisième terrain : il ne faut donc plus qu'un terrain pour gérer la table grâce à Restriction mystique et Pluie d'épées. Il décide de faire la course aux points de vie : son Baku crinecire et son Tisseur de légendes kitsune équipé avec Manriki-gusari contre le sous fifre akki et le Pin ancestral de Jukai de Thibault. Thibault équipe son Sous fifre akki avec O-naganita car il a sept cartes en main, Olivier gère avec Pluie d'épées, puis pioche enfin son quatrième terrain et gère la dernière créature de Thibault avec sa Restriction mystique et gagne finalement la course au point de vie commencée deux tours plus tôt.


     
  • Saturday, July 30: 6:32 pm - Olivier Ruel et Moi


  • Olivier Ruel et Moi-même (Alexandre Peset) avons le plaisir de vous dévoiler en exclusivité ce week-end la sortie de notre nouveau mensuel consacré à Magic !!

    Level Up n°1 a, en effet, été distribué aux joueurs présent sur le Championnat de France et vous pourrez le retrouver dès lundi dans vos magasins spécialisés (plus de 80 points de distribution).

    Ce journal gratuit contient une mine d'information sur les stratégies actuelles de Type 2, en format Limité et également des rubriques tel que les rapports de tournois, la côte Level Up, le classement des meilleurs français et bien d'autres.

    N'hésitez pas à aller chaque début de mois le demander à votre détaillant.


     
  • Saturday, July 30: 6:54 pm - Report ronde 5: Troisième ronde et dernière ronde du premier draft


  • Sylvain Lauriol (Champion de France 2002) contre Nicolas Labarre

    Les deux joueurs étaient sur une table de draft où les decks ne sont pas très forts. En effet, Sylvain a gagné ses deux dernières rondes sur Nezumi masque-mort qui est la meilleure de son deck avec Pilleur de tombes nezumi. Il n'y a à côté de cela que peu de créatures intéressantes et des problèmes de mana potentiels car Sylvain joue blanc, bleu et noir. Nicolas tire quant à lui bien son épingle du jeu : un jeu vert bleu avec des créatures solides en vert et ce qu'il faut de volants en bleu. Au vu des decks, la ronde à l'air mal engagée pour Sylvain, pour le moment à cinq victoires.

    Nicolas garde sa main avec Arashi le ciel déchiré. Sylvain commence et tente de descendre les points de vie de Nicolas rapidement, mais est rapidement stoppé par Sosuke le fils de Seshiro et Arashi le ciel déchiré. Sylvain tente de temporiser en remontant en main Arashi le ciel déchiré en main de Nicolas avec Shinobi brumelame, mais ce ne sera pas suffisant puisque Nicolas reposera un tour plus tard Arashi le ciel déchiré et tuera les trois créatures volantes de Sylvain pour finalement le tuer avec Sosuke le fils de Seshiro et enjambeur au clair de lune équipé avec manriki-gusari. Sylvain a été surpris que Nicolas joue vert étant donné qu'il a passé à la personne entre eux deux Sosuke le fils de Seshiro et qu'il n'y avait rien d'autre d'intéressant dans le booster.

    La deuxième partie ne se passe pas mieux pour Sylvain, étant donné qu'il mulligan une fois et que Nicolas lui sort encore Sosuke le fils de Seshiro au quatrième tour et enchaîne avec ses deux Escoufleverrre chatoyant. Sylvain tente de se défendre en remontant Sosuke le fils de Seshiro en main de Nicolas grâce à Shinobi brumelame mais ceci sera loin d'être suffisant : voyant que son adversaire ne peut pas gérer les créatures volantes et qu'il n'a pas de moyen de pression au sol, Nicolas choisit de poser garde miroir soratami et de l'équipé avec manriki-gusari plutôt que de reposer Sosuke le fils de Seshiro. Sylvain, face à cette situation dramatique pour lui et irrattrapable vu la faiblesse de son deck, décide raisonnablement de concéder.


     
  • Saturday, July 30: 7:41 pm - Ronde 6


  • Le match oppose deux joueurs à 5/0 : Romain Fourmas et Julien Goron, qui est dans le Pro Player Club depuis peu avec plusieurs bons résultats en grand prix et en Pro Tour récemment.

    Première manche
    Julien, qui commence, garde une main plutôt délicate avec 5 terrains et 2 descente du sokensan. Il pioche et joue un Baku crinefleur et romain joue tour 2 un Fourbe Cruel, suivi T3 par un carte assez dangereuse, Maitre-recruteur akki. Là, nouveau topdeck de Julien qui pose un Coureur des racines. Romain pose ensuite une carte plutôt efficace contre le jeu esprit de Julien : Devineresse kitsune, qui empêche le coureur d'attaquer. Julien continue sur sa lancée et surenchéri avec un kami des ronces et une Ame de magma, et Romain quant a lui pose un Lamesort du Sokensan et un Miko queue-scindée. Puis Julien , qui a 3 montagnes sur table joue enfin ses deux descentes et détruit ainsi toutes les créatures de Romain, qui concède devant l'armée des esprits de Julien.

    Romain commence la deuxième manche par une main sans terrains et doit garder une main à six très mauvaise : 1 marais, 1 plaine, 1 Genju noir, 1 Lance psychique, 1 Cohorte gobeline et un collecteur d'âmes ! Jouant sa lance Tour 1, il se rend compte que cette partie va être difficile : en effet Julien revèle 3 terrains, Honden rouge , Descente du sokensan et 2 créatures 3/3 dont une qu'il défausse . Romain ne peut rien faire mieux que genju tour 2 et pioche montagne tour trois pour poser un Surineur nezumi. Julien pose bien évidemment Honden rouge tour 3 Et Romain pioche, un tour trop tard, son Miko queue scindée qui aurait pu être utile un tour plus tôt !Romain pose alors la cohorte gobeline , attaque avec le nezumi qui meurt le tour suivant a l'entretien de Julien, qui enchaîne avec une 4/5 noire splashée, puis un lamesort de sokensan. Romain pose baku blanc , et pioche le tour suivant son deuxieme marais pour jouer collecteur d'âme, mais il n'a pas d'autres créatures noires ! tout se passe donc très mal pour Romain qui est obligé de double bloquer avec ses deux 2/2 sur le lamesort pour essayer de le tuer, mais la descente de sokensan que joue julien sur l'un des deux bloqueurs le permet de survivre. Il pose dans la foulée un Kami des ronces et fini par battre Romain qui n'a vraiment pas eu de chance et n'a pas pu y faire grand chose.

    Le premier draft de Julien
    Il m'a raconté que son draft c'était passé plutôt bizarrement : assis à coté de son meilleur ami, qui comme lui drafte régulièrement blanc/bleu, les ont tous les deux pris Honden rouge en first pick pensant qu'il n'allait pas se géner !!Julin a ensuite drafter Arracher la chair puis Portée du Kodama, envisageant le tricolore. En Betrayer, il n'a vu que des cartes noires ultimes comme Chuchotement d'Horobi, Plaie de Numai et son ami Saigneur de Takenuma.Tout se passait très bien donc,jusqu'à ce qu'arrive le troisième booster ou on lui passa a deux reprises, dans le même booster, descente de Sokensan et braises tourbillonnantes !! il pris deux fois les braises, et , et le plus étonnant, le deux autres cartes rouges lui revinrent picks 8 et 11 ! il du donc faire un dur choix entre son noir ( dont il fini par splashé seulement 2 cartes : Oni aux mâchoires de rasoir et arracher la chair) et son rouge avec de nombreux anti-bêtes qui d'ailleurs l'ont fait gagné cette ronde.


     
  • Saturday, July 30: 8:02 pm - Les decks du championnat de France


  • Après bon compte, voici dans l'ordre décroissant les decks les plus joués cette année.

    D'abord Tooth and nail avec 29,8% des decks tout de même. Les versions étaient relativement peu différentes les unes des autres.

    Juste après on avait les decks rouges, qui tout confondu faisait 18,3% des decks. Pas mal de différence entre les versions. D'abord il y avait 4,9% de ponza (en tout, pas sur les 18,3%). Pas mal de gens jouaient le deck " equinoxe 7 red " construit par Sylvian Lauriol, notons qu'ils ont quasiment tous fait une bonne performance avec. (S'il veut bien, on interviewera Sylvain demain, pour qu'il nous raconte tous ça).

    Ensuite venait 17,1 % de Weenie White. Là en revanche les versions différaient pas mal de l'un à l'autre. La principale différence c'est que certains ont préféré une version avec Matrice d'amortissement alors que d'autres ont choisi de pouvoir jouer des équipements.

    Mono bleu contrôle était présent à 11%. Versions relativement peu différentes.

    Ensuite on note 6,1 % de mono vert aggro, 4,2% de vert/noir et 4,2% de bleu/vert.

    Enfin on a 13,5% de decks pas joués par plus de 3 personnes.


     
  • Sunday, July 31: 10:11 am - Report : Deuxième draft, première table.


  • Nicolas Labarre

    Nous suivons le draft de Nicolas Labarre, placé entre Florent Lefranc et Julien Goron. Rarement un premier pick aura été aussi important sur le déroulement d'un draft. Le choix se résume à : Honden de la rage infinie, Crasse, Flamme de Yamabushi. La meilleure carte est indéniablement Honden de la rage infinie, puis Flamme, puis Crasse. Prendre la meilleure carte implique le risque de voir le joueur placé à sa gauche partir sur la même couleur en prenant Flamme de Yamabushi. Au contraire, prendre Crasse va très certainement pousser les deux autres joueurs à partir sur rouge et donc à se marcher sur les pieds. Il est important de noter que dans ce format, on a souvent tendance à drafter une couleur d'anti-bête (rouge ou noir) ainsi qu'une couleur principale (bleu, blanc ou vert). Dès lors, rouge noir est une combinaison rare car peu solide. Ainsi en forçant ses deux joueurs de gauche à jouer rouge, il se garantit un noir de qualité sur le booster Traîtres de Kamigawa.

    Après une hésitation, Nicolas prendra finalement, à notre surprise, Honden de la rage infinie. Un choix qu'il paiera pour le reste du draft. Nicolas nous avouera a posteriori ne pas du tout aimer le noir mais avoir conscience que c'était un choix risqué.

    Son deuxième pick sera une porteuse de givre puis une cage de mains. Il aura de nouveau une décision importante à prendre pour son quatrième pick, entre un Kami de l'Âtre et un Marcheur des rides kitsune. Indéniablement, le marcheur est meilleur dans l'absolu. Néanmoins, le picker plutôt que le kami le fixerai de façon définitive dès le quatrième pick, ayant dans chaque couleur deux cartes dont une à double coloré.

    Surprise ! Malgré cela Nicolas prendra Ogre abominable, le blanc et le rouge étant de mauvaise qualité dans ce booster. Son sixième pick montrera un retour au blanc : Kami de lanterne. Son septième pick sera Réveil par cauchemar : indécision ou draft tricolore ?

    La suite du booster est négligeable. Après ce premier booster, Nicolas est dans une situation bien inquiétante : ses deux voisins jouent rouge et il a peu de picks jouables.

    Players Drafting

    Le deuxième booster commence et il ouvre un Torrent de pierre et le prend. Comme prévu, le rouge sera très faible à partir de ce moment là puisque Florent Lefranc prendra entre autres un genju des cimes, un Torrent de pierre et plusieurs bonnes créatures. Nicolas piquera en deuxième pick un schmurtz (1/4) plutôt qu'un Shinobi du gang Okiba. En troisième pick un ninja bleu qui fait pioché ( ?! cette carte ne nous semble pas présenter un intérêt justifiant un switch à ce moment du draft). Son quatrième pick sera une Petite boule de suif ainsi que son septième. Soudainement, sa Cage de main prend une grande valeur. Quelques créatures blanches et rouges complèteront les picks de ce booster.

    A la fin du booster Betrayers, la situation est un peu moins catastrophique mais toujours critique. Saviors viendra, dans une certaine mesure, sauver son draft.

    Pas moins de trois Sous-fifres akkis et deux Lame sorts de Sokenzan accompagnés de quelques autres bonnes cartes rouges et blancs permettront au final à Nicolas de jouer un bicolore Rouge / Blanc acceptable. Nous pouvons penser que, demain, il laissera commencer ses adversaires et essaiera de se reposer sur ses akkis.

    Le niveau très élevé des jeux draftés par les autres joueurs sur cette table nous laisse tout de même sceptiques quant à ses chances. Un résultat de 1-2 sur ce draft ne nous surprendrait pas plus qu'un 2-1.


     
  • Sunday, July 31: 11:09 am - Première ronde du deuxième draft


  • Nicolas Labarre contre Florent Lefranc.

    Nous retrouvons une fois de plus ces deux grands joueurs Français, invaincus à ce stade du tournoi. Le deck de Nicolas Labarre précédemment décrit à ses chances face à celui de Florent pour qui le booster Libérateurs de Kamigawa ne s'est pas très bien passé. Du fait qu'Olivier Monbailly a aussi drafté bleu et rouge, Florent a dû finir de construire son jeu avec des cartes médiocres comme Berger de blizzard akki. Malgré cela, son Patron des akki et son Meloku le miroir voilé devrait tout de même faire pencher la balance en sa faveur.

    La première partie se passe lentement. Les deux joueurs ont peu de terrains, alors que Florent en joue 19, et le Berger de blizzard akki posé au deuxième tour n'arrange pas les choses : en effet, Nicolas l'envoie au cimetière grâce à son Honden de la rage infinie. Florent répond en le sacrifiant pour poser Patron des akki, que Nicolas gère grâce à sa cage de main. La partie stagne : les deux joueurs restent bloqués à trois terrains et leurs points de vie descendent lentement du fait qu'aucun des deux ne restent en défense. Alors que la main de Nicolas atteint enfin sept cartes pour que son Sous fifre akki devienne 4/2, Florent profite de l'attaque de l'unique créature volante de Nicolas, Kami de Lanterne, pour remonter dans sa main Patron des akki avec son Kami du reflet perverti, le reposer en sacrifiant Maître recruteur akki et mettre onze points de dégâts à Nicolas en attaquant avec Escoufleverre chatoyant et son Patron des akki qu'il rend volant grâce à Shinen des ailes du vol qu'il a en main.

    La deuxième partie sera nettement plus rapide : Nicolas laisse Florent commencer pour pouvoir mettre la pression avec ses trois Sous fifre akki. Florent fait une sortie très médiocre : 3 îles sur la table et pas de terrains au quatrième tour. Pendant ce temps là, Nicolas pose un Sous fifre akki au deuxième tour et un autre au troisième tour. Difficile de résister face à deux 4/2 initiative au troisième tour. Florent concède la partie et après une mûre réflexion, décidera de commencer la troisième partie.

    Cette dernière partie sera accompagnée de beaucoup de difficultés de mana pour Nicolas : pas de terrains au troisième tour et pas un Sous fifre akki en vue pour donner à Florent de quoi s'inquiéter. Florent met la pression avec ses créatures volantes, Nicolas tente de temporiser grâce à Intimidé par la sagesse. Le troisième terrain de Nicolas, pioché au cinquième tour ne change pas grand-chose. La partie se termine lorsque Florent contrecarre le Sous fifre akki de Nicolas avec une Intelligence irrésistible et pioche Meloku le miroir voilé. Impossible de gérer cette carte pour Nicolas, déjà dans une situation délicate, qui concède quand Florent la pose.


     
  • Sunday, July 31: 1:41 pm - En avant les îles


  • Plaignez vous de faire 300 kilomètres de voiture parce que vous venez de Paris, Rennes ou de Toulouse pour faire votre championnat de France à Aix-en-provence : eux viennent de la Réunion pour faire leur championnat national : il s'agit de David Boyer et de Patrice Payet, plus connus des joueurs réunionnais sous les noms de Lézard et Lafrikain. Ils se sont qualifiés par leur performance à leur championnat régional où ils ont fini premier et troisième et ont aussi bien testé le format construit que limité, contrairement à certains, afin de faire les meilleurs résultats que possible à ce tournoi.

    Sideboard : Comment avez-vous connu Magic ?

    David Boyer : J'ai commencé Magic en 1995 avec Fallen Empire. J'habitais à Carcassonne et j'ai fait mon premier tournoi là bas : c'était le championnat régional. Il y avait déjà quelques têtes connues comme Raphaël Levy ou Matthieu Poujade. C'est à partir de ce tournoi que j'ai décidé de m'investir un peu plus dans Magic et de jouer des decks un peu plus compétitifs. J'ai ensuite beaucoup voyagé et me suis retrouvé à la Réunion en 1999 où j'ai rencontré Patrice en essayant de trouver des joueurs.

    Patrice Payet : J'ai commencé Magic un petit peu plus tard que David, avec Alliances. J'étais sur Paris et ai donc beaucoup joué dans des game center, notamment Ostelen où je faisais les previews. J'ai aussi beaucoup joué quand j'habitais à Etampes (dans le 91) avec le Clan des mages, fondé par Thierry Gourdon, alias Deadline. Je me suis ensuite installé à la Réunion en 2000, après mes études, où j'ai rencontré tous les joueurs avec qui on teste dans un game center.

    Sideboard : Comment s'est passé votre championnat régional ? Vu qu'en métropole on ne sait pas ce qui se passe, on aurait tendance à sous-estimer le niveau…

    D.B. : On était 70 personnes à ce tournoi et se qualifier n'était pas si facile était donné qu'on a un panel d'une quinzaine de bons joueurs qu'on retrouve toujours en tête des tournois. Les decks était aussi consistant que ceux des autres régionaux et le niveau très respectable pour un régional.

    P.P. : On était d'ailleurs pas les seuls à être qualifiés au championnat de France : Mickaël Li Thiao Te (14ème du classement composite français) était aussi qualifié mais il n'a pas pu venir pour des raisons personnels.

    Sideboard : Comment se passe les tournois sur la Réunion ?

    D.B. : On a des FNM (Friday Night Magic) tous les vendredi soir et des tournois le samedi… séparés par 90 kilomètres. Mais on arrive en général à en faire un des deux et à faire au moins un tournoi par semaine.

    P.P. : On fait parfois les deux mais faire le trajet après une nuit blanche est parfois un peu pénible…

    Sideboard : Comment avez-vous testé pour le championnat de France ?

    D.B. : On se documente beaucoup sur le site de Wizards. On regarde les decks qui prédominent, les différentes versions et on se réunit souvent avec les autres joueurs pour tester. On a énormément testé le type 2 : ça nous prenait des week-ends entiers juste pour affiner nos versions.

    P.P. : On a d'ailleurs pas uniquement pris les decks des régionaux de France : on a aussi pris les listes des régionaux des Etats-Unis et des autres pays pour essayer de trouver des techniques originales.

    D.B. : Pour le type 3, on a drafté plusieurs fois en block Kamigawa (NDLR : contrairement à beaucoup de joueurs aujourd'hui qui ont vu leurs premières cartes Libérateurs de Kamigawa hier) : on regardait quelles étaient les bonnes couleurs dans chaque extension, les bonnes combinaison de couleur et bien sûr quels étaient les spoilers.

    P.P. : On a d'ailleurs jamais ouvert de Jitte d'Umezawa mais ça on se doute bien que c'est un premier pick (rires).
    Sideboard : Et vos conclusions des tests en type 2 ?

    P.P. : Deux jeux sortaient du lot : mono rouge et le jeu Dents et ongles. On a tous les deux décidés de prendre le jeu qu'on maîtrise le mieux. J'ai donc pris mono rouge : il y a quelques casse terrains de base pour tenir contre dents et ongles, des dégâts et Zo-zu le châtieur, Sorcière vulshoke et tout ce qui va avec. J'ai fait deux victoires et une défaite en construit : j'ai perdu contre mono bleu. On avait testé ce deck mais on ne pensait pas qu'il serait aussi représenté aujourd'hui.

    D.B. : Je joue une version de dents et ongles optimisée contre le match miroir : je joue donc de base des Sous la charrue et un Colosse de sombracier. L'autre jeu qui me pose des problèmes est le mono blanc : je joue donc les Pierres de l'oubli et un Ange de platine. Pour la réserve, j'ai longtemps hésité à mettre des Extractions Crâniennes, mais j'ai préféré mettre des casses terrains qui sont plus polyvalents.

    Sideboard : Comment se sont passés vos drafts ?

    D.B. : Je n'ai pas vu grand-chose sur le premier draft. J'ai eu du mal à choisir mes couleurs et jouait donc tricolore. Mon deck n'était pas mauvais mais joué tricolore était un vrai problème : j'ai perdu une ronde face à Olivier Ruel parce que j'ai fait color death, j'ai gagné les deux autres. J'ai maintenant pour le deuxième draft un jeu très fort et suis confiant. Je suis pour l'instant à deux défaites (NDLR : et donc encore en course pour le top 8).

    P.P. : J'avais un très mauvais deck sur le premier draft. Les decks n'étaient pas terrible à la table, mis à part celui de Raphaël Levy qui a réussi à avoir un Pilleur de tombes nezumi. J'ai donc fait une victoire et deux défaites, mon deck était vraiment trop pauvre. Par contre, pour le deuxième draft, j'ai un jeu très fort, probablement un des meilleurs draft que j'ai jamais eu : un jeu noir blanc avec pleins de petites créatures sympathiques et des anti-créatures en noir. Je suis pour l'instant à deux victoires et je suis très confiant pour la ronde à venir.

    Sideboard : Et bien, Lézard et Lafrikain, merci pour ce petite interview et bonne chance pour le reste des rondes.


     

  • Sunday, July 31: 5:19 pm - Ronde décisive : Olivier Ruel (champion de France en titre) contre Michel Remlinger


  • Michel Remlinger vs. Olivier Ruel

    Le gagnant de ce match passe en top 8. Beaucoup de spectateurs à la table pour voir si Olivier va avoir une chance de renouveler sa performance de l'an dernier. Malheureusement, l'adversaire d'Oliver joue mono bleu, son pire match up. Olivier fait un départ très violent à la première partie : Oiseau du paradis, puis Pluie de pierres, puis Troll ascète. Olivier tente ensuite un Annonciateur de l'aube noire que son adversaire contrecarre avec une Fuite de mana. Michel est dans une situation peu confortable. Olivier pose un autre Annonciateur de l'aube noire qui, à la surprise générale, passe. La pierre de l'oubli de Michel ne sera pas suffisante, puisque Olivier régénère son Troll ascète et pose un Iwamori du poing ouvert qui lui permettra de remporter par miracle la partie.

    Olivier sort ses annonciateurs de son jeu pour rentrer des anti-artefacts. Michel rentre des Annulations pour pouvoir contrecarrer les Epées d'eau et de feu d'Olivier. Olivier commence avec une main très médiocres : beaucoup de sources de mana et seulement un Témoin éternel comme sort actif. La suite de la partie est prévisible : Olivier est en mana full. Michel est en death mais a, face au peu d'activité d'Olivier, le temps de piocher ses terrains et de revenir sur la partie pour gérer l'Arashi le ciel déchiré d'Olivier et de gagner tranquillement la partie en attaquant avec ses Golem des cimes.

    La troisième partie ne sera pas plus passionnante, Olivier tire tous les terrains basiques de son jeu, des Croissances luxuriantes et des Portées du Kodama. Inutile donc de préciser que la partie ne fut qu'une formalité pour son adversaire qui n'a eu qu'à poser ses Golems des cimes avec ce qu'il faut de contresorts en main pour remporter la victoire qui le place dans le top8.


     
  • Sunday, July 31: 6:08 pm - Top 8 Decklists



  • Florent Lefranc
    French Nationals Top 8 Deck

    Main Deck

    60 cards

    Blinkmoth Nexus
    15  Mountain
    Shinka, the Bloodsoaked Keep

    20 lands

    Arc-Slogger
    Frostling
    Slith Firewalker
    Vulshok Sorcerer
    Zo-Zu the Punisher

    19 creatures

    Chrome Mox
    Magma Jet
    Molten Rain
    Seething Song
    Shock
    Shrapnel Blast

    21 other spells

    Sideboard
    Culling Scales
    Pyroclasm
    Shatter
    Sowing Salt

    15 sideboard cards




    Peyronnel Christophe
    French Nationals Top 8 Deck


    Yannick Lacroix
    French Nationals Top 8 Deck



    Olivier Monbailly
    French Nationals Top 8 Deck


    Michel Remlinger
    French Nationals Top 8 Deck


     
  • Sunday, July 31: 7:22 pm - Quart de final : Yannick Lacroix contre Bastien Lodo


  • Difficile de prévoir l'issue de ce match : tout le monde connaît le Tooth and Nail joué par Bastien Lodo mais personne ne sait de quoi est capable le deck Bluesky Erayo de Yannick Lacroix. Le premier match sera a priori difficile pour lui s'il n'arrive pas à flipper son Erayo ascendante soratami, mais les suivantes devraient se dérouler sans problème grâce à ses trois Déterminisme selon Zur en réserve.

    Effectivement, la première partie se déroule sans trop d'accrocs pour Bastien : malgré les Boomerangs de Yannick sur ses terrains, il arrive sans problème à chercher le tron et Boseiju, celui qui abrite tout pour passer son Dents et Ongles sans risque de se faire contrecarrer. Yannick arrive brillamment à flipper son Erayo ascendante soratami au tour suivant, ce qui ne sert à rien mais qui amuse le publique : il suffit d'une seule attaque avec le Titan morceleur de Bastien pour terminer la partie.

    Comme prévu, Yannick rentre des Déterminisme selon Zur. Bastien opte pour des Extractions crâniennes, qu'il considère être comme sa seule chance de gérer Déterminisme selon Zur. Malheureusement, rien ne se passe comme prévu pour lui : Yannick garde une main avec deux Mox de chrome, une Jitte d'Umezawa, une Pie voleuse, un Déterminisme selon Zur et une Visions nées du sérum. Au troisième tour, on peut déjà prévoir que Yannick n'aura pas de mal à gagner cette partie puisqu'il a pioché ses deux îles nécessaires pour faire son Déterminisme selon Zur alors qu'il a une Pie voleuse sur la table et une Jitte d'Umezawa. Voyant que cette situation est irrattrapable, Bastien concède.

    La troisième partie ressemble fortement à la deuxième, sauf que Yannick n'a même pas besoin de top decké ses terrains qu'il a déjà en main de base : 4 tours plus tard, un Déterminisme selon Zur est lancé alors que Yannick a une pie sur la table et une Jitte d'Umezawa en main. Tout se passe donc comme prévu pour Yannick qui passe donc en demi-finale.


     
  • Sunday, July 31: 8:46 pm - Quart de final : Julien Goron VS Raphaël Levy


  • Raph, spécialiste du grand prix, joue " blue tron " un deck Memnarch/contresort qui joue l'urzatron. Julien, qui carbure pas mal en ce moment, joue Tooth and nail (dent et ongle).

    Première partie
    Raph commence la première. Julien garde sa main avec 2 des 3 terrains urza, une toupie mais pas de Forêt. Le début de partie est tranquille, tour 5 Raph a 2 îles et l'urzatron et Julien a 2 Mine d'urza, 1 Centrale énergétique d'urza et un Okina, temple des ancêtre. Plutôt que d'aller chercher le tron et de risquer de se prendre un contre, Julien appâte avec Oblivion stone. Bon choix puisque la Stone se fait contrer. Raph pose Memnarch au tour d'après. La partie dure un peu, Julien essaie bien de se débattre. Bien mais vainement aussi.

    Levy 1 - 0 Goron

    Le moment de sider.
    Julien, après moult hésitation, sort 1 Vine trellis ; 1 Vampire de méphidross ; 1 Kiki-jikki, mirror breaker ; 4 Tooth and nail ; 1 Oblivion stone et 1 Sundering titan.
    Il rentre 4 Troll ascetic ; 2 Iwamori of the open fist ; 2 Molder slug et 1 Viridian shaman.
    Il choisit donc de passer en mode beaucoup plus aggresif.

    Raph quant à lui rentre 2 Shifting borders ; 1 Vampire de méphidross ; 1 Mindslaver ; 4 Twincast ; 1 Uyo, silent prophet et 1 Sakashima, the imposter.
    Il sort 1 Soif de connaissance ; 2 Vision née du serum ; 2 Annul ; 1 Echoing truth ; 3 Oblivion stone et 1 Triskele .

    Deuxième partie
    Julien commence.
    Il font tous les 2 toupie au premier tour. Julien à l'urzatron au tour 4. Tour 5 il fait Troll puis Triskèle mais se fait contrer les 2 (Rewind et re-Rewind). Mais il passe un autre Troll au tour 6, puis un Plow under et un Sakura tribe elder au tour 7. Un Iwamori vient s'ajouter à la troupe. Du coup Raph pose gratuitement son Sakashima (eh oui, c'est une légende) et copie Iwamori. Ca l'aidera à tenir quelques tours de plus mais ça ne sera pas suffisant. Même le Mindslaver du tour 14 ne suffira pas. Notons que sur l'ensemble de cette partie Raph n'a pioché presque que des lands mais n'a réussi à avoir le tron que tour 11…

    Levy 1 - 1 Goron

    Troisième partie
    Là encore la partie est à sens unique. Julien garde une main avec Toupie, Mox, Treille, Troll et Plow under. Il fait T3 Troll en se laissant 2 mana afin de ne pas prendre Condescend. Suivi de T4 Plow under, en réponse Raph vole un land à Julien grâce à Shifting borders, ce qui lui permet 2 tour plus tard d'avoir le tron et de poser un Triskele. Mais Julien pose Viridian au tour d'après, il ajoute un 2e puis un 3e Troll. Pendant ce temps là Raph ne fait rien.

    Levy 1 - 2 Goron

     
  • Sunday, July 31: 9:20 pm - Demi Finale : Yannick Lacroix (Bluesky Erayo) contre Michel Remlinger (Mono Bleue)


  • La tension monte : dernier match avant la finale. La gagnant est sûr d'être en équipe de France. On voit difficilement ce que Yannick peut faire contre Michel étant donné que son départ ne peut pas être assez agressif…

    Yannick commence par poser Erayo, ascendante soratami puis joue Jitte d'Umezawa plutôt que de remonter un terrain en main de Michel avec Boomerang. Face à ce départ peu consistant, Michel n'a aucun mal à gérer la table avec ses Fers Vedalkens que Yannick a commencé par tenter de contrecarrer. Avec beaucoup de terrains, des Fers Vedalkens et des Pierres mouvantes en jeu, Michel descend rapidement les points de vie de Yannick et remporte la première manche.

    Yannick rentre des Bâtons de tonnerre (contre les Pies voleuses) et Michel rentre seulement une Annulation. Un départ mou de la part de Yannick, la partie stagne très vite. Yannick pose Kira, Michel une Pierre de l'oubli que Yannick neutralise avec une Aiguille à sectionner. Peu de pression pour Michel qui pose un Apprenti Jushi et un Golem des cimes, remonte Aiguille à sectionner en main de Yannick avec un Boomerang. Après avoir placer des jetons 'destins' sur tous ses permanents, Michel nettoie la table de Yannick et remporte la victoire. Un match bien rapide pour un duel de Mono Bleu…

     
  • Sunday, July 31: 9:51 pm - Final : Julien Goron VS Michel Remlinger


  • Julien joue Tooth and nail et Michel joue mono bleu.

    Première partie
    Julien commence. Il a "Boseiju, who shelters all" en main de depart, contre mono bleu c'est plutôt une bonne nouvelle. Il a une seule forêt mais 2 Sylvan scrying et 1 Reap and sow. Julien fait Sylvan scrying tour 2 puis tour 3 en payant avec Boseiju, un peu fatigué par la journée Michel essaye de faire mana leak sur le 2e…
    Au tour 3 et 4 Michel fait Spire golem et essaie de prendre Julien de vitesse (qui se met déjà pas mal de point au Boseiju). Malheureusement pour lui Julien joue 2 Viridian shaman au tour 5. Michel se retrouve donc en position défensive. Il pose Oblivion stone, Julien fait Plow under donc Michel n'a plus assez de mana pour craquer stone. La partie s'éternise un peu. Michel rééquilibre un peu la table sans casser sa stone. Julien en pose une aussi. Finalement c'est Julien qui craquera sa stone en premier. On se demande encore pourquoi dans la mesure ou ça a tué ses 2 viridian mais aucune carte chez son adversaire… Ceci dit au tour d'après Julien gagne en faisant Tooth sur Triskele et Kiki alors que son adversaire est à 4.

    Phase de side
    Michel rentre 2 Twincast ; 1 Hibernation et 1 Boseiju, who shelters all. Il sort 1 Vedalken shackles, 1 Blinkmoth nexus et 2 Echoing truth.

    Julien rentre 4 Ascetic troll ; 3 Iwamori of the open fist ; 2 Molder slug ; 1 Viridian shaman. Il sort 1 Plow under ; 2 oblivion stone ; 2 Vine trellis ; 1 Kiki-jikki, mirror breaker ; 1 Vampire de méphidroos ; 1 Sundering Titan ; 2 Tooth and nail.

    Deuxième partie
    Julien commence encore avec Boseiju en main. Au tour 6 Michel lui casse en posant un Bosaiju également. La partie est relativement à sens unique, Michel a 2 Jushi apprentice sur table tandis que Julien a Iwamori et Troll. Michel doit à chaque tour trouver une solution pour ne pas mourir. Il y arrive un certain temps mais finit quand même par s'incliner.

    Julien gagne 2 à 0 et devient le nouveau champion de France. Félicitations.

    • Planeswalker Points
    • Facebook Twitter
    • Gatherer: The Magic Card Database
    • Forums: Connect with the Magic Community
    • Magic Locator